Le but de l’ éducation positive

Bébé et la technologie
Bébé et la technologie
2 mai 2016
Pregnant woman holding her bump
La maternité après 40 ans
12 mai 2016

Le but de l’ éducation positive

éducation positive

Le but de l’ éducation positive n’est pas de créer des enfant obéissants

Le but de l’ éducation positive. Les enfants coopératifs ont leurs exigences comme les autres, mais ils souhaitent par-dessus tout faire plaisir à leurs parents.

l’ éducation positive; Autoriser vos enfants à vous contredire n’est pas une forme de capitulation; c’est au contraire une façon de mieux les maîtriser. Donc chaque fois que l’attitude récalcitrante de l’enfant se heurte à une fin de non-recevoir, vous lui faites comprendre que ce sont papa et maman qui décident. C’est pour cela qu’il est crucial de leur imposer des « temps morts », à l’image d’un entraîneur de basket qui demande une interruption à l’arbitre afin de faire le point avec ses joueurs.

Ces moments de pause et de réflexion aident l’enfant à exprimer ses sentiments et son désaccord

Néanmoins, lui imposent un effort d’introspection d’une durée déterminée. D’une manière générale, la durée nécessaire sera proportionnelle à son âge, à raison d’une minute par année de vie. Par exemple, un enfant de quatre ans aura besoin d’un temps mon de quatre minutes donc il n’en faudra pas plus pour qu’il redécouvre la sécurité que lui procure votre autorité; Les sentiments négatifs s’envoleront aussitôt, et l’enfant renouera avec le désir vertueux de faire plaisir et de coopérer.

Sans le savoir, les parents qui se montrent trop permissifs,

ou ne recourent pas suffisamment aux temps morts, ne font que renforcer le sentiment d’insécurité de l’enfant. Celui-ci a beau se sentir grisé par le pouvoir, il n’est pas en mesure de l’assumer pleinement; Imaginez que l’on vous confie du jour au lendemain la mission d’embaucher deux cents travailleurs pour bâtir un immeuble en six mois.

Ou que l’on vous amène un homme aux portes de la mort en vous demandant de l’opérer d’urgence pour déloger une balle. Donc si vous n’êtes pas rompu à ce genre d’exercices, vous n’en mènerez sûrement pas large. Quand un enfant a l’impression d’être le roi, il développe le même type d’anxiété, ce qui le rend d’autant plus difficile.

Un enfant capricieux aura davantage besoin de recul que les autres. Pour un adolescent gâté, le périmètre de sa chambre ne sera pas suffisant. Il sera bon de l’envoyer à l’étranger dans le cadre d’un projet humanitaire; en randonnée avec des scouts, ou dans la famille, chez un oncle, une tante, ou des grands-parents qu’il apprécie; afin qu’il se ressource et retrouve les bienfaits de l’autorité. Le placer sous la responsabilité de tierces personnes lui remettra les idées en ordre; lui rappellera combien ses parents comptent pour lui, et ranimera son envie de leur faire plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.