éducation positive
Le but de l’ éducation positive
2 mai 2016
Les débuts de la marche
Les débuts de la marche
30 mai 2016

La maternité après 40 ans

Pregnant woman holding her bump

La maternité après 40 ans

En une génération à peine, l’âge de la maternité a changé :

Les femmes ont en moyenne leur premier enfant à 28 ans et la maternité à 40 ans et plus ont vu leur nombre doubler depuis 1978. Pendant ce temps, la proportion de femmes accouchant à moins de 25 ans est passé de 39 % à 21 %.

Avant de penser à avoir un enfant, bien des femmes pensent d’abord a organiser leur vie professionnelle et à assurer leur indépendance. Pour d’autres femmes, l’enfant des 40 ans naît quelquefois le second, de 15 ou 20 ans le puîné du premier : c’est l’enfant de la maturité, de l’épanouissement. Il peut être celui d’un nouvel amour, avec lequel ou espère que tout peut recommencer.

On dit les mères de 40 ans moins possessives.

plus détendues avec leur entant. Mais en l’attendant, souvent elles s’inquiètent. Y a-t-il des précautions particulières à prendre pour que « tout se passe bien » ?

Après 38 -39 ans, les femmes sont plus que d’autres menacées par certains risques, « finit d’abord, celui d’un inconfort plus grand pendant la grossesse : fatigue générale et troubles veineux (varices, hémorroïdes) sont plus fréquents. Plus grand également le risque de maladies associées à la grossesse (hypertension artérielle, maladies rénales, diabète) ; toutes sont susceptibles de retentir sur la santé et le développement de l’enfant (hypotrophie par exempte). L’augmentation du risque de malformations de

l’entant (notamment de trisomie 21) est maintenant bien connue ; l’amniocentèse est donne systématiquement proposée. Enfin, la grossesse elle-même est souvent moins simple; il y a plus d’avortements car, après cet âge, les anomalies chromosomiques de l’embryon sont plus fréquentes. Pour l’accouchement lui-même, le pourcentage de césariennes est nettement augmenté, au moins quand il s’agit d’une première grossesse. Pour ces différentes raisons, ces grossesses sont dites à risques.

Pratiquement, ceci veut dire qu’il vous faudra accepter :

des mesures plus importantes de repos dans votre vie quotidienne, qu’il s’agisse de votre activité professionnelle, de la pratique de sports, etc.
une surveillance médicale plus stricte; consultations régulières au minimum une fois par mois et de préférence dans un centre médical bien équipé.
Enfin, on vous proposera de faire un diagnostic prénatal en raison des risques accrus de malformations passé un certain âge.

Imiter ces recommandations pourront sembler sévères à une femme qui attend un enfant après 40 ans. mais il est important de prévenir; En fait. la femme enceinte à cet âge est en général tellement contente de cette grossesse précieuse que, tout à fait spontanément, elle redouble de précautions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.